Tourisme-alambic-©Martin Bohn

Trajectoires tourisme s’entretient avec Martin Bohn sur les clés du magazine, dans le cadre de sa formation : Du guide au magazine de destination : bâtir un projet éditorial séduisant.

Trajectoires :  » Selon vous, qu’est-ce qui distingue aujourd’hui un guide touristique d’un magazine de destination ?

Martin Bohn : Je dirais que la différence fondamentale réside dans le moment du choix. Quand je consulte un guide touristique, j’ai choisi de voyager. Je cherche des informations pratiques. J’ai l’idée de ma destination. Alors que le magazine vise à séduire, faire rêver, à motiver le choix. Et donc, le magazine doit précéder le guide. Attirer d’abord, puis informer.

Comment concevoir un magazine touristique adapté à son public? Comment dessiner son lectorat ? 

Ah, c’est une vaste question de stratégie éditoriale ! J’ai une approche concrète, de terrain : observer, écouter, analyser. Que demandent vos visiteurs ? Quel est le profil-type de ceux que vous préférez ? Âge, sexe, niveau de vie, origine géographique… Tout ça pour connaître dans le détail leurs besoins et y répondre. Il faut enfiler les pantoufles de ses lecteurs pour se mettre à leur place. Ainsi, vous êtes à l’écoute de leurs attentes. Vous pouvez alors leur raconter l’histoire qu’ils veulent lire.

Quels sont les éléments clés à maîtriser pour réussir le challenge ? Règles à maîtriser sur le fond et la forme :  ratio ou cohérence image/contenu touristique, message véhiculé cibles, storytelling et connexion émotionnelle avec le lecteur (sans trop en dévoiler, bien sûr) ?

Contrairement à la forme de la question : faire simple ! Et c’est compliqué, dans notre culture hyper mentale. Revenir à des forces essentielles que je détaille en stage. Une image puissante est lisible. Elle agit profondément dans le cerveau. Idem pour l’écriture. Je transmets les outils pour ça, aux journalistes, écrivains et communicants. J’ai la chance de combiner les expériences de rédacteur, photographe et rédacteur en chef.

Forêt du Limousin, Freysselines-ONF ©Martin Bohn

A quelles compétences socles (techniques)  fait-on appel pour créer un magazine de destination “vendeur”/séduisant ?

Il faut de belles photos. Des personnes ayant l’expérience du terrain. Organiser les tâches précisément, comme dans une rédaction professionnelle avec rédac’ chef, photographe, rédacteurs, secrétariat de rédaction qui corrige la copie, etc. Une personne peut tenir plusieurs postes, mais l’organisation des tâches doit être rigoureuse.

A-t-on besoin d’être un “créatif” pour se lancer dans l’aventure ? 

Bien sûr ! La question me fait rire. Tout le monde doit être créatif ! Je dis ça avec mon regard d’artiste, pour moi, c’est naturel. Mais regardez jouer les enfants… ils sont dans la joie parce qu’ils créent, ils imaginent. Un magazine attire parce qu’il offre de la joie. Il fait imaginer. Le cerveau adore ça.



La création d’un magazine de destination nécessite-elle des outils particuliers, spécifiques (logiciels, etc.) ? Si oui, lesquels ? 

Les outils professionnels sont Indesign pour la mise en page et Photoshop pour la retouche photo. Mais c’est votre imprimeur qui répondra au mieux à cette question, comment calibrer ses couleurs et maquette. En général, il demande un pdf haute définition. 



Chevaux pie – trek équestre en Gévaudan ©Martin Bohn

Pour résumer, si vous deviez nous donner la recette idéale, quels ingrédients mixeriez-vous pour que notre prochain magazine de destination devienne notre livre de chevet ? 

De l’enthousiasme, de belles photos, du plaisir à raconter votre territoire. Si vous y mettez de l’amour et du travail, en intégrant suffisamment de techniques métier jusqu’à la relecture-correction, ça va être un plaisir de feuilleter ça sur l’oreiller. Parce qu’après des décennies à faire ce métier, je constate que ce qui fait la différence aujourd’hui chez les photographes, c’est quand ils mettent vraiment du cœur à l’ouvrage. Idem pour l’écriture. C’est un art sans cesse recommencé. « 

Propos recueillis par Trajectoires tourisme, organisme de formation professionnelle en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Partagez cet article !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

trois × trois =