Vous montez sur scène pour animer une conférence. Au moment de prendre la parole en public , quelles émotions ressentez-vous ? Voici en quoi maîtriser l’art du souffle sert en mediatraining.

Le micro est sur l’estrade, devant vous. L’assistance attend votre discours dans trente secondes. Quel est votre état émotionnel ? Très probablement, votre cœur tape, les joues rosissent, la main tremble, sinon la voix ou les jambes qui flageolent. Honnêtement, êtes-vous en condition pour donner le meilleur et improviser un discours brillant ?

Avec un sourire, l’animateur vous présente. Vous montez sur l’estrade, approchez du micro et observez l’assistance. Silence. Le public a les yeux rivés sur vous. Tout le monde attend vos premiers mots. Alors, ça va ?

Si vous répondez « oui », vous êtes rompu aux techniques de scène, habitué au micro. Sinon, l’art de la prise de parole en public s’acquiert. Il suffit de se préparer, de travailler sa conférence comme un art. En effet, irait-on demander à un inconnu d’improviser une chorégraphie à l’opéra ? Non, évidemment. Eh bien, c’est ce qu’on attend de l’orateur débutant.

Vous voilà donc sur scène, tenant d’une main tremblante un discours griffonné avec inquiétude, sans technique, le cœur battant.

Ils saluent ce courage

Résultat ? Vous l’ignorez, heureusement ! Aucun spectateur ne dit au conférencier : « C’était mauvais, abstrait, bafouillé, sans moment fort ni plaisir. On s’est ennuyé ». Non, les auditeurs réagissent avec respect, soulagés de n’être pas contraints à cette humiliation publique. Ils estiment souvent que « l’orateur n’était pas extraordinaire mais, au moins, il a eu le courage de se produire sans filet. Moi, je serais tétanisé ». Et ils saluent ce courage en applaudissant.

En réalité, donner une conférence devient facile par l’exercice. L’entraînement suit des règles de bon sens, des techniques de journalisme, de théâtre et de chant, pour maîtriser son stress et poser sa voix. L’art du souffle. Nous le pratiquons souvent sans le savoir, comme monsieur Jourdain et sa prose. Il suffit pour cela de prendre en main les bons outils et d’identifier vos qualités. C’est l’objet du stage.

Conseil/coaching/mediatraining

Partagez cet article !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici